Composter en ville : comment réussir à gérer ses déchets organiques ?

AccueilJardinComposter en ville : comment réussir à gérer ses déchets organiques ?
5/5 - (14 votes)

La gestion des déchets organiques en milieu urbain est un véritable challenge. Avec l’urbanisation croissante, la question de la valorisation de ces déchets se pose avec acuité. L’une des solutions les plus efficaces et écologiques qui s’offrent à nous est le compostage. Mais comment réussir à composter en ville ? Cet article vous propose des pistes pour une gestion optimale de vos déchets organiques en milieu urbain.

L’essentiel sur le compostage en milieu urbain

Qu’est-ce que le compostage ?

Le compostage est un processus naturel qui transforme les déchets organiques en humus : un fertilisant riche, utilisable dans les jardins et potagers. Comme le souligne Quitoque, il permet non seulement de réduire considérablement la quantité de déchets jetés, mais également d’enrichir gratuitement vos plantes avec les matières organiques nécessaires à leur croissance.

  • VEVOR Composteur de Jardin 300 L Bac à Compost Extérieur sans BPA avec Couvercle Porte Inférieure Grande Capacité Facile à Installer pour Collecte des Feuilles Compostage Création Rapide Sol Fertile
  • vounot Composteur de Jardin 300L Qualité Supérieure Bac Composteur pour Jardin Déchets Bac à Composte en Polypropylène Résistant aux Chocs et aux UV Noir Vert
  • DEUBA® Composteur de Jardin 380 L Plastique Noir transformateur de déchets écologique Couvercle et Trappe d'extraction

L’impact positif du compostage en milieu urbain

Jour de la Terre rappelle l’importance environnementale du compostage urbain. En effet, chaque habitant produit annuellement environ 288 kg de déchets organiques, dont une grande partie pourrait être recyclée grâce au compostage. Ce dernier évite l’enfouissement inutile de ces déchets et contribue ainsi à diminuer notre empreinte carbone.

Passons maintenant aux différentes méthodes de compostage adaptées à la vie en ville.

Choisir la méthode de compostage adaptée à son habitat

Choisir la méthode de compostage adaptée à son habitat

Le composteur partagé : une solution collective

Ma Petite Planète mentionne le cas des composteurs partagés, une initiative collective qui permet aux habitants d’un même quartier ou d’un immeuble de composter ensemble. Cette méthode est particulièrement intéressante pour ceux qui n’ont pas l’espace nécessaire pour installer un composteur individuel.

La collecte via des points d’apport volontaires

Certaines municipalités, comme Lyon citée par Ma Petite Planète, mettent en place des points d’apport volontaires où les citoyens peuvent déposer leurs déchets organiques. Une fois collectés, ces déchets sont compostés dans des centres spécialisés et l’humus produit est ensuite redistribué aux habitants.

Lire aussi  Que planter pour attirer les abeilles ? Guide des plantes mellifères

  • CÉCOA - Bokashi - Composteur Urbain 10L, Composteur de Cuisine, Set pour Les Déchets de Cuisine et Le Compostage, avec Activateur de Fermentation
  • skaza Exceeding Expectations. Bokashi Organko (16 L) Composteur pour Jardin et Cuisine en Plastique Recyclé | Kit de démarrage avec Activateur de Fermentation Bokashi Organko 1 kg (Cappuccino-Blanc)
  • Composteur rapide en plastique robuste avec couvercle à charnière 300 litres (H x l x P) 83 x 61 x 61 cm (H x l x P) - Composteur thermique pour déchets de jardin et de cuisine - 100 % plastique
Abordons maintenant les types de déchets que nous pouvons utiliser pour faire du compost.

Quels déchets organiques peut-on composter ?

Quels déchets organiques peut-on composter ?

Les déchets carbonés et azotés indispensables au processus de compostage

Selon Quitoque, un bon équilibre entre les déchets carbonés (feuilles mortes, branches, paille) et azotés (épluchures de légumes, marc de café, coquilles d’oeuf) est essentiel pour obtenir un compost riche en nutriments.

Les déchets à éviter dans le compostage

Toutefois, certains déchets doivent être évités, car ils peuvent perturber le processus de compostage ou introduire des éléments néfastes pour vos plantes. Il s’agit notamment des restes de viande et de poisson, des produits laitiers, des aliments trop gras ou encore des déchets non organiques comme le plastique ou le verre.

Maintenant que nous savons quelles matières utiliser pour composter, voyons comment réussir son compost.

Les étapes à suivre pour un compost réussi

L’équilibrage du compost

Le Joyeux Blog insiste sur l’importance d’un compost équilibré. La règle générale est de maintenir un rapport carboné/azoté idéal. Les matières carbonées permettent d’aérer le compost et favorisent la prolifération des micro-organismes chargés de sa décomposition. Les matières azotées quant à elles apportent les nutriments nécessaires à ces mêmes micro-organismes.

L’humidité et l’aération du composteur

N’oublions pas deux facteurs clés de la réussite d’un bon compost : l’humidité et l’aération. Le premier permet une bonne activité biologique tandis que le second assure une décomposition homogène des déchets.

Il nous reste maintenant à aborder un point tout aussi important : la prévention et la gestion des nuisibles autour du composteur.

Prévenir et gérer les nuisibles autour du composteur

Prévenir et gérer les nuisibles autour du composteur

Les précautions à prendre pour éviter l’apparition de nuisibles

Pour limiter l’apparition de nuisibles tels que les rats, il est recommandé d’éviter de composter certains déchets (viandes, poissons, produits laitiers…). Un bon équilibrage des matières compostées permet également de contrôler les mauvaises odeurs qui peuvent attirer ces animaux.

Comment réagir en cas d’intrusion ?

Si malgré vos précautions, des nuisibles réussissent à s’introduire dans votre composteur, plusieurs solutions existent : des pièges non létaux aux répulsifs naturels. Il est toutefois conseillé de faire appel à un professionnel en cas d’infestation important.

Et si vous vivez dans un appartement ou avez peu d’espace ? Pas de panique, le compostage est toujours possible !

Composter sans jardin : solutions pour les appartements et les petites surfaces

Le lombricompostage : une solution adaptée aux petits espaces

Ecovi présente le lombricompostage comme une solution idéale pour ceux qui vivent en appartement. Cette technique utilise des vers pour accélérer la décomposition des déchets organiques et ne nécessite qu’un faible espace.

L’utilisation du compost dans les jardinières et les pots

Une fois votre compost prêt, vous pouvez l’utiliser pour enrichir la terre de vos jardinières et pots. C’est une excellente manière de favoriser la croissance de vos plantes d’intérieur ou de votre petit jardin urbain.

Pour conclure, le compostage en milieu urbain est non seulement une solution efficace pour réduire nos déchets organiques, mais aussi un moyen simple et économique d’enrichir nos sols. Que vous viviez dans une maison avec un grand jardin ou dans un petit appartement en ville, diverses solutions existent pour adapter le compostage à votre situation. Alors pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui ?